Comment fonctionne une maison de retraite ?

Lorsque des personnes âgées sont admises dans les maisons de retraite, le personnel soignant et toutes les équipes travaillent en étroite collaboration pour développer des soins adaptés et personnalisés. Ce dernier fait suite à la mise en place d’un projet de vie que chaque résident constitue lors de son adhésion. Voici le point sur les défis de ce soutien individualisé qui est important pour chaque partie : le résident, ses proches et la structure d’accueil.

A lire également : L'accident vasculaire cérébral et COVID-19

Devenir acteur et actrice au quotidien

Le projet de vie doit prendre en compte deux points essentiels : les besoins des résidents et leur identité. Vivre dans une maison de retraite ne signifie pas renoncer à son confort, à ses habitudes et des envies. Ceux-ci doivent être pris en compte pour maintenir l’équilibre et l’harmonie au sein de leur nouvelle résidence. Les résidents ont la possibilité d’emmener leurs animaux de compagnie avec eux. Chaque personne (si sa santé le permet) peut quitter l’établissement pour voir ses proches ou pratiquer une activité. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité de sortir sans soutien, les maisons de retraite leur proposent de se faire coiffer ou de consulter un physiothérapeute sur place. Ainsi, chaque résident bénéficie d’un environnement rassurant, tout en restant actif et libre de ses choix.

Quel est l’objectif du projet de vie ?

Le projet de vie répond à une approche de qualité essentielle à la vie communautaire dans une maison de retraite. Le défi consiste à trouver un équilibre entre les différentes parties (les résidents et la structure) dans la mutuelle le respect de chacun.

A voir aussi : Comment se comporter avec une personne âgée ?

  • Pour les résidents, ce projet consiste à créer un climat favorable dans lequel la confiance, la communication et l’entraide sont des valeurs importantes. Il permet à chacun de bénéficier d’un soutien personnalisé qui répond à ses besoins et à ses choix spécifiques. En retour, la structure choisit de répondre favorablement ou non à ces critères en fonction des capacités et des ressources dont elle dispose.
  • Pour la structure de prise en charge des personnes âgées, le projet de vie est une sorte de feuille de route facilitant les soins individuels de chaque résident. Le défi est de parvenir à prendre en compte chaque individu dans sa pluralité et avec ses problèmes. Il permet également de valoriser le travail interne des équipes.
  • Enfin, pour la famille, et en particulier les proches d’un résident atteint de la maladie d’Alzheimer, il est une question de poser un cadre rassurant qui répondra point par point aux besoins spécifiques de la personne. Les unités d’habitation protégées dotées d’équipements spécifiques font partie intégrante du projet de vie des personnes les plus dépendantes et/ou malades.

Quels sont les thèmes abordés dans le projet de vie ?

Au-delà des soins médicaux — et donc des échanges autour de l’histoire médicale — le projet de vie permet également de cibler la personnalité des résidents en évoquant leur parcours de vie. Une série de thèmes peuvent être abordés dans ce sens : vie personnelle, vie professionnelle, loisirs, pratique religieuse, etc. Toutes les observations de la vie quotidienne et les remarques sur les comportements ou les habitudes viendront ensuite enrichir le projet qui évolue au fil du temps. Une série d’objectifs peuvent ensuite être proposés aux résidents pour personnaliser davantage leur soutien autour de thèmes clés : le cadre de vie, l’autonomie, la santé physique et mentale, les liens sociaux (avec l’équipe soignante ainsi qu’avec les proches) ou le divertissement. Bien entendu, au bout de quelques mois, les équipes font le point sur ces objectifs et l’évolution des résidents afin d’ajuster le soutien si nécessaire.

vous pourriez aussi aimer