Tout ce qu’il faut savoir sur l’organisation des obsèques ?

La période qui suit le décès d’un proche est douloureuse, surtout s’il faut penser à l’organisation de ses obsèques. Réussir cette cérémonie est un défi pour chaque famille. Si certains préfèrent confier l’organisation des obsèques à des professionnels, d’autres cherchent à s’en occuper personnellement.

Vous avez perdu un proche et les funérailles sont imminentes ? Voici le point sur l’organisation des obsèques.

A lire également : Quel thème pour l’anniversaire d’une personne de 70 ans ?

La déclaration du décès pour l’organisation des funérailles

C’est l’étape initiale de l’organisation des obsèques. Suite au décès de la personne, le premier acte à poser est d’informer le médecin de la famille afin que celui-ci puisse venir établir un rapport de constat de décès. Ce rapport lui permettra d’élaborer un certificat de décès qui sera nécessaire pour le reste des démarches administratives à effectuer. Vous trouverez le reste des démarches si vous cliquez ici.

Outre le constat effectué par le professionnel de santé, il faut aussi une déclaration de décès auprès de la mairie locale sous un délai de 24h qui suit la tragédie. Par préférence, il est possible d’informer les proches du défunt par une publication de son décès dans un journal local.

A voir aussi : Les multiples solutions pour accompagner les personnes âgées dans leurs besoins de soins et d'aide

Le recours à des professionnels de l’organisation des obsèques

Ce qu’il faut savoir pour bien organiser les obsèques

C’est le moyen le plus sûr, le plus fiable et le moins onéreux pour organiser des obsèques. Avant de partir à la quête d’une entreprise de pompes funèbres, il faut vérifier l’existence d’un contrat d’obsèques souscrit par le défunt auprès d’une société.

S’il y en a un, il faut donc se rapprocher de cette entreprise pour connaître et faire selon les volontés du défunt. S’il n’y en a pas, il faut donc partir à la recherche d’un prestataire pour l’organisation des obsèques.

Ces professionnels se chargent en général du transport du défunt, des soins funèbres, de la mise en bière et de plusieurs autres services connexes. Il convient donc de leur faire recours pour l’organisation des obsèques.

Le financement de l’organisation des obsèques

Pour les cérémonies de funérailles, le financement est un point très important dont il faut tenir compte. Une fois le budget nécessaire établi, vous disposez de plusieurs modalités de financement pour l’organisation de l’événement.

Vous pouvez financer sur fonds propres ou avec l’argent du défunt (assurance ou contrat d’obsèques, argent comptant en banque). Il est également possible d’effectuer une demande de financement chez Pôle emploi.

La personnalisation des obsèques

Cette étape peut se réaliser selon les volontés du défunt ou en fonction du budget disponible. Il faut choisir les options de personnalisation de la cérémonie et veiller à ce qu’elle soit à l’honneur et à l’image du défunt.

Les différentes étapes de l’organisation des obsèques

Une fois que vous avez défini le type de cérémonie, il est temps de procéder à l’organisation des obsèques proprement dites. Cette étape peut sembler difficile et éprouvante pour la famille, mais elle est cruciale pour s’assurer que les derniers hommages rendus au défunt soient à la hauteur de ses attentes.

La première étape consiste à contacter une entreprise funéraire qui se chargera de toutes les démarches administratives liées aux obsèques. Lors du premier contact, cette entreprise devra fournir un devis détaillé comprenant toutes les prestations nécessaires : transport du corps, toilette mortuaire, mise en bière, fourniture du cercueil ou de l’urne funéraire ainsi que tous les aspects logistiques avec notamment le cimetière ou le crématorium.

Il faut aussi penser aux formalités administratives comme la demande d’autorisation préalable d’inhumation ou de crémation auprès des autorités compétentes ainsi qu’à l’établissement du certificat médical constatant le décès.

Vient ensuite l’étape cruciale du choix du lieu où aura lieu la cérémonie (chaque commune dispose souvent d’un règlement intérieur), du choix des musiques diffusées lors de celle-ci et encore bien d’autres options possibles en fonction des souhaits exprimés par le défunt lui-même dans son testament ou par ses proches.

Viennent ensuite les questions relatives à la réception après la cérémonie : repas éventuel chez un traiteur ou boisson offerte sur place (il est préférable de privilégier la limonade légère plutôt que les boissons alcoolisées). Il importe donc de bien anticiper tous ces détails pour que la cérémonie se déroule dans des conditions optimales et qu’elle soit une source d’apaisement pour la famille.

Les choix à faire pour une cérémonie funéraire respectueuse des souhaits du défunt

Il faut respecter les souhaits du défunt pour que la cérémonie funéraire soit à son image et qu’elle permette ainsi de lui rendre un dernier hommage qui lui correspond. Les choix à faire sont multiples et doivent être réfléchis en amont.

La première question concerne le choix entre une inhumation ou une crémation. Cette décision appartient au défunt, mais elle peut aussi être prise par sa famille si ce dernier n’a pas exprimé clairement ses dernières volontés. L’inhumation reste encore aujourd’hui l’option privilégiée en France, même si la crémation gagne peu à peu du terrain.

Vient ensuite le choix du lieu où sera effectué l’enterrement ou la dispersion des cendres. En fonction des souhaits du défunt ou de ceux de sa famille, cela peut se dérouler dans un cimetière traditionnel avec une concession perpétuelle ou temporaire (qui doit être renouvelée tous les ans) ou bien dans un jardin cinéraire (carré réservé aux urnes funéraires). La légalité d’une inhumation sur un terrain privé est quant à elle très encadrée et nécessite plusieurs autorisations préalables.

Viennent ensuite toutes les questions relatives au déroulement de la cérémonie, notamment le choix entre une cérémonie religieuse ou civile. Si le défunt était pratiquant, il a sûrement exprimé ses vœux lorsqu’il était encore en vie. À contrario, s’il était agnostique voire athée, une cérémonie civile sera alors plus appropriée. C’est aussi le moment de choisir les textes et la musique qui seront diffusés lors de la cérémonie.

Il est possible de personnaliser la sépulture. En fonction des goûts du défunt ou des souhaits de sa famille, celle-ci pourra être ornée avec des fleurs, lanternes au vent ou même d’un monument funéraire personnalisé.

Organiser des obsèques n’est pas chose aisée, mais en respectant les volontés du défunt, on peut rendre un dernier hommage significatif à sa mémoire.

vous pourriez aussi aimer