Petite retraite, quelles aides ? Maximiser vos ressources avec ces astuces peu connues

Le moment de partir à la retraite est arrivé et vous ne touchez pas suffisamment d’argent pour subvenir à vos besoins ? Vous pouvez bénéficier des aides gouvernementales pour la petite retraite. Voici certaines d’entre elles.

L’Allocation de la Solidarité aux Personnes Agées (ASPA)

L’ASPA est une aide en faveur des personnes âgées qui n’ont pas ou peu cotisé à la retraite et qui ne sont pas en mesure de garantir un minimum de ressources.

A lire aussi : Comment épargner plus facilement pour la retraite ?

Elle était appelée minimum vieillesse. Sa demande se fait auprès d’un organisme spécialisé en fonction de la situation.

Si vous dépendez du régime général de la Sécurité sociale, vous devez faire la demande auprès de la CNAV. La MSA est l’organisme auquel il faut s’adresser si vous dépendez du régime social agricole.

Lire également : Quel est le prix d'une action ?

Dans le cas où vous ne percevez pas de retraite, vous devez effectuer votre demande d’ASPA auprès de la mairie de votre commune.

Vous avez la possibilité de contacter votre caisse de retraite si vous éprouvez des difficultés à remplir votre dossier de demande ou si vous avez des questions sur le fonctionnement de l’aide.

Les personnes qui cumulent des revenus professionnels peuvent aussi profiter de l’ASPA.

Pour prétendre à cette aide, vous devez remplir certaines conditions. Vous devez être âgé de 65 ans et avoir la nationalité française.

Vous devez également résider sur le territoire de manière stable ou être ressortissant de l’un des pays membres de l’Union Européenne. Vous ne devez pas dépasser les plafonds de ressources fixés qui sont de 1012,02 € par mois pour une personne et 1571,16 € par couple.

Petite retraite, quelles aides Maximiser vos ressources avec ces astuces peu connues

L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI)

L’ASI est accordée aux personnes âgées qui sont invalides et qui n’ont pas l’âge pour obtenir l’allocation de solidarité.

Il s’agit d’une aide financière qui vient compléter vos revenus pour atteindre un montant total minimum. Elle est versée chaque mois par la Sécurité sociale ou par la Mutualité sociale agricole (MSA).

Pour bénéficier de l’ASI, vous devez être atteint d’une invalidité générale qui réduit votre capacité de travail ou de gain d’au moins ⅔. Un médecin-conseil de la Sécurité sociale doit confirmer que votre taux d’incapacité permanente (IP) est au minimum de 66%.

Vous devez par ailleurs être français et résider sur le territoire de manière stable pour prétendre à l’allocation supplémentaire d’invalidité.

Il n’y a cependant pas d’âge minimum pour profiter de cette aide. L’ASI ne vous est plus versée quand vous atteignez l’âge minimum pour effectuer une demande d’ASPA.

L’Allocation de la Solidarité Spécifique (ASS)

L’ASS est une aide financière qui permet aux personnes âgées de faire face à la petite retraite. Elle vous est accordée si vous épuisez vos droits au chômage. Elle est accessible 30 jours avant la fin de vos droits.

Le 30 janvier 2024, le premier ministre, Gabriel Attal, a annoncé sa volonté de supprimer l’ASS pour les chômeurs en fin des droits pour les orienter vers le Revenu de Solidarité Active (RSA).

Pour bénéficier de l’ASS, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Être demandeur d’emploi,
  • Avoir au moins 50 ans,
  • Justifier de 5 ans d’activité salariée dans les 10 ans précédant la fin du contrat de travail.

Vous ne devez par ailleurs pas dépasser le plafond de ressources mensuelles.

vous pourriez aussi aimer