Que faire quand on ne peut pas payer la maison de retraite ?

La retraite marque la fin de votre carrière professionnelle. Une chose est sûre : vous l’attendez avec impatience. Mais ne plus travailler signifie également que vous allez subir une perte de revenus. C’est pourquoi il est très important d’anticiper votre retraite. Voici 4 conseils pour bien préparer votre nouvelle vie après le travail.

1. Contribuer suffisamment et anticiper

Pour toutes les personnes nées après 1955, l’âge légal de la retraite est de 62 ans. Pour bénéficier d’une pension complète, 166 trimestres sont nécessaires pour les personnes nées en 1955. S’ils ne le sont pas, un rabais s’applique et vous devrez attendre jusqu’à l’âge de 67 ans pour recevoir une pension complète. Vous devez donc vous assurer d’avoir accumulé suffisamment de trimestres pour profiter d’une retraite à taux plein.

A lire également : Quel salaire pour obtenir un prêt immobilier ?

Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé d’anticiper votre retraite. Vous pouvez commencer à faire le point sur votre carrière dès l’âge de 40 ans. De cette façon, vous saurez combien de trimestres vous êtes absent et serez en mesure d’estimer le montant de votre pension en fonction de l’évolution de votre carrière professionnelle. Cela vous aidera à mieux préparer votre avenir, notamment par le biais d’investissements.

2. Miser sur des investissements tels que la PER

Pour bien préparer votre retraite et compléter votre pension, vous pouvez parier sur certains investissements pour votre retraite. Elles peuvent être très bénéfiques. Parmi ceux-ci, le régime d’épargne-retraite ou « PER ». Disponible depuis le 1er octobre 2019, ce système vous permet d’épargner tout au long de votre carrière professionnelle afin de bénéficier d’une rente ou d’un capital supplémentaire au moment de votre retraite. Ce placement est très avantageux fiscalement puisque, dans le cadre d’une PER individuelle, comme indiqué sur le site service-public.fr, « les sommes versées au cours d’une année sont déductibles du montant du revenu imposable, dans la limite d’un plafond global fixé pour chaque membre de l’impôt.».

A lire également : Quelles sont les aides pour payer une maison de retraite ?

Vous pouvez également souscrire une assurance vie. Ils sont acclamés par les Français depuis de nombreuses années, car ils permettent une grande flexibilité, tant dans la constitution de l’épargne que pour tirer parti de votre argent. Il peut vous être versé soit sous forme de rente, auquel cas vous recevez un revenu supplémentaire lorsque vous prenez votre retraite, soit sous forme de capital. Cet investissement est également fiscalement avantageux. Alimentez votre contrat selon vos moyens et vos objectifs.

3. Améliorez votre pension

Si vous estimez que votre pension sera trop faible pour subvenir à vos besoins, vous pouvez décider de travailler plus longtemps. Dans ce cas, vous aurez droit à un coût supplémentaire. Cela représente 1,25 % par trimestre supplémentaire de contributions. En poursuivant votre activité après 62 ans, vous pouvez donc augmenter le montant final de votre pension.

Vous pouvez également combiner votre retraite avec un emploi. Cela vous permet de recevoir votre rente de retraite ainsi qu’un salaire. L’accumulation peut être totale ou partielle selon votre situation. En revanche, votre nouvelle activité ne vous permet pas d’acquérir des droits supplémentaires pour votre retraite. N’oubliez pas d’en savoir plus sur ce système de combinaison d’emploi et de retraite, car certaines conditions sont obligatoires.

Enfin, s’il vous manque un mandat parce que vous n’avez pas suffisamment contribué au cours de votre carrière, vous pouvez racheter jusqu’à 12 trimestres correspondant à des années d’études supérieures ou des années incomplètes. Soyez prudent, car cela coûte cher. Parfois, il peut être plus intéressant de continuer à travailler plutôt que de racheter des pièces de monnaie.

4. Investir dans la pierre

Pour bien préparer votre retraite, essayez de devenir propriétaire de votre maison dès que possible. En effet, au moment de votre retraite, lorsque vos revenus auront diminué, vous n’aurez plus à payer de loyer et vous n’aurez plus à rembourser tout crédit. Votre budget ne sera donc pas impacté chaque mois par votre hébergement. Et surtout, il est plus rassurant pour vous de savoir que votre maison vous appartient.

L’immobilier est considéré comme un investissement sûr. Vous pouvez y penser pour bien préparer votre retraite. Si vous souhaitez faire un investissement locatif, choisissez une maison située à proximité des commerces et des transports afin qu’elle soit plus facile à louer ou même à revendre. C’est à vous de faire vos calculs pour découvrir ce qui vous intéresse le plus. Par exemple, gardez à l’esprit qu’en tant que propriétaire de la maison, vous devrez financer des travaux. Si l’investissement locatif vous inquiète, vous pouvez vous diriger vers la location de parking. L’achat d’une place de parking vous coûtera moins cher qu’un logement et il vous sera plus facile à gérer. Le loyer que vous percevez pour mettre à disposition votre place de parking vous permettra de compléter votre rente de retraite.

Vous avez donc plusieurs solutions pour préparer votre retraite et compenser pour votre perte de revenus suite à la cessation de votre activité professionnelle. Sachez qu’il n’y a pas de limite d’âge et que plus tôt vous le ferez, mieux vous vous porterez. Pensez à l’investissement locatif, aux différents investissements comme ceux proposés ici ou à la combinaison de l’emploi et de la retraite.

vous pourriez aussi aimer