Pourquoi créer un foyer de logement intergénérationnel ?

Apparu en Espagne à la fin des années 1990, le concept de logement intergénérationnel a ensuite été adopté par la France en 2004. Depuis, plusieurs dizaines d’organisations l’ont proposé et de nombreuses personnes en profitent. Les citoyens de la jeune génération côtoient au quotidien ceux de l’âge d’or !

Le concept de logement intergénérationnel

Le logement intergénérationnel est un logement habité par des personnes âgées qui fournissent une chambre à un jeune qui n’a pas les moyens de payer les frais mensuels d’un appartement. Par exemple, un étudiant peut vivre avec l’aîné pour un montant bien inférieur à celui généralement pratiqué. Certains peuvent même être accueillis gratuitement en échange de services rendus.

A voir aussi : Pourquoi investir dans une résidence senior ?

Une des organisations qui fournit des solutions de logement aux jeunes et gère le logement intergénérationnel donne l’exemple de Théo, un étudiant en urbanisme, qui vit avec Georges, un homme de 89 ans. Les deux sont bien d’accord, parlez chaque jour et ont décidé de poursuivre l’aventure après une cohabitation d’un an.

Lorsque Georges s’est retrouvé seul dans sa grande maison, il a eu l’idée d’accueillir un jeune pour lui tenir compagnie. « Discuter avec Théo est pour moi un moyen de prendre conscience ou de m’informer de l’état d’esprit des jeunes. C’est intéressant parce que ça me permet de ne pas m’enfermer », dit-il.

A lire en complément : Hellodoc : le logiciel de santé

De son côté, Théo affirme que cette cohabitation lui fait prendre du recul et qu’il bénéficie de l’expérience de son propriétaire. Cela me fait du bien. Cela me permet de réduire la pression. »

Les défis et les objectifs

Le principal enjeu du logement intergénérationnel repose sur la lutte contre la solitude.

Ils répondent également à des buts plus spécifiques, à savoir :

  • Faciliter l’expression de la solidarité, de l’engagement et rapprocher les générations ;
  • Élargir l’offre de logements et développer ainsi la mobilité des jeunes ;
  • Rassurez les familles des personnes âgées et des jeunes ;
  • Prévenir la perte d’autonomie des personnes âgées ;
  • Optimisez la consommation d’énergie en utilisant les pièces laissées vacantes.

Le jumelage doit donc tenir compte de ces objectifs, mais aussi des goûts et des affinités que les propriétaires et les locataires ont en commun.

Le logement intergénérationnel au Québec

Au Québec, il existe davantage de foyers intergénérationnels où les parents vivent avec leurs enfants, dans un espace qui leur est réservé ou au sous-sol, par exemple. Cependant, les règles sont assez strictes et les lieux destinés à héberger un parent âgé doivent être conformes aux normes en vigueur. De plus, toutes les villes n’autorisent pas l’application d’un tel concept d’hébergement et les réglementations diffèrent d’une ville à l’autre.

En outre, la définition de « maison intergénérationnelle » ou de « maison multigénérationnelle » n’est pas d’accord. Certains parlent d’une maison qui possède une annexe au même niveau à une seule adresse. D’autres préfèrent une propriété unifamiliale sur lequel un logement est greffé pour permettre la cohabitation entre parents et enfants et dont les adresses peuvent être différentes.

Depuis 1998, de nombreuses municipalités ont autorisé l’adaptation des maisons afin qu’elles soient intergénérationnelles ou leur construction. Vont-ils prévoir, comme la France, de mettre en œuvre le concept de logement intergénérationnel ? Il s’agit certainement d’une tendance à suivre.

vous pourriez aussi aimer